Beau rime avec Faux

mercredi 11 novembre 2009 at 11:14 2 commentaires

Suite à la lecture du nouveau billet sur le blogue du très cher The Prof il y a quelques secondes, je ne pus me retenir de faire une réflexion sur celui-ci. Puisque le sujet me touche beaucoup et me rejoint en tant que consommatrice médiatique, je me dois de vous faire part de mon avis.

Le billet faisait mention d’une proposition de loi émise par une députée française. Cette loi, qui ne concerne que les médias écrits, ferait en sorte qu’aussitôt qu’une photo publiée est retouchée visuellement (grâce à des logiciels tels que Photoshop,) une mention sous la photo doit être ajoutée, avisant les lecteurs de la modification de celle-ci. 

Pour ou contre? Je sens déjà les avis contraires s’entendre. Pour ma part, je suis très, très pour. Pour la simple raison que les lecteurs vont pouvoir prendre conscience du taux de photos non fidèles à la réalité auxquelles ils font face chaque jour. C’est un grand pas vers la littératie médiatique vous ne trouvez pas?  Plus le consommateur sera conscient de la réalité médiatique, mieux ce sera. Nous sommes soumis à des centaines de messages commerciaux par jour, pourquoi ne pas prendre en compte la vraie nature de celles-ci? Tout le monde ici ou presque a déjà vu le vidéo de la compagnie Dove qui dénonçait la mauvaise utilisation des logiciels de modifications à des fins publicitaires. Nous sommes conscient de cette technique qui entraîne plusieurs conséquences lointaines, mais que peut-on concrètement faire pour contrer tout ceci? En tant que simple individu, pas grand choses… et le fait qu’une loi telle que celle-ci soit proposée, ça me fait sourire. Parce que c’est un pas vers la bonne direction.

Aussi simple qu’il soit, une personne sur une photo représente une personne. Qu’on la modifie, on vient fausser les informations que la photo représente. Les critères de beautés sont donc ajustés selon le résultat de la modification. La société fait donc face à un problème : les critères de beauté sont faussés. Le beau devient donc faux. Puisque ces images sont supposées exister pour faire vendre, le consommateur s’identifie à un modèle photographique faux. C’est grave… irréelles et inaccessibles, ce sont les mots qui décrivent les images modifiées.

 Je ne crois pas que ce soit une tentative illusoire. C’est un grand pas vers l’authenticité.

 Tout le monde en sera gagnant.

Entry filed under: Uncategorized.

Dans le blitz de la H1N1 C’est plus qu’une tradition…

2 commentaires Add your own

  • 1. lionnel  |  mercredi 11 novembre 2009 à 11:51

    Bien dit.

    Je rêve du jours où les pubs ne diront que la vérité.. laisser les illusions, les faux-semblants et les conventions marchandes derrière.
    Juste d’imaginer une pub qui ne ne ment pas du tout me fait rire, on va trouver ça bizarre.

    Réponse
  • 2. The Prof  |  vendredi 13 novembre 2009 à 10:13

    Très belle réflexion. Je pense qu’au delà de la question plus simpliste (mais tout de même valide) de l’identification à la beauté irréelle, il y a la question de la littératie médiatique. La masse serait enfin en mesure de prendre connaissance de l’ampleur des modifications esthétiques qui teintent les messages qu’elle reçoit.

    Réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Calendrier

novembre 2009
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Most Recent Posts


%d blogueurs aiment cette page :